Des missionnaires participent à la croissance de l’Eglise en Afrique de l'Ouest

Other Manual Translations: English

Pour découvrir la mission Méthodiste Unie en action, consultez le ministère d'un couple de missionnaires en Côte d'Ivoire.

Ensemble, Francine Mpanga Mufuk et le Révérend Jean Claude Masuka Maleka - tous deux originaires de la République Démocratique du Congo - ont embrassé l’œuvre d'évangélisation et de développement.

Le soutien financier et les prières de diverses églises locales ayant des perspectives théologiques différentes les aident dans cette œuvre missionnaire.

À une époque où de nombreux Méthodistes Unis débattent sur l’unité de l'Église, Maleka voit en l’œuvre missionnaire quelque chose qui lie la dénomination.

« En tant que missionnaire, je prie pour l'unité de l'Eglise, » affirme-t-il. « Dieu est le Dieu de tous, peu importe notre identité. »

 

Maleka implante des églises dans une nation où la dénomination a beaucoup d’opportunités de croissance. Les chrétiens représentent un peu plus du tiers de la population ivoirienne.

Mpanga Mufuk permet aux jeunes femmes d'acquérir des compétences pratiques et de renforcer leur foi chrétienne. Beaucoup d'entre elles sont des survivantes de la violence domestique.

« Nous allons atteindre nos objectifs » soutient-elle, « pour qu'elles puissent dire : ‘Oui, je suis une Méthodiste Unie. Et cela grâce aux missionnaires qui sont en Côte d'Ivoire qui ont fait que nous sommes ce que nous sommes. »

Le couple mène également des efforts pour forer des puits dans des villages ivoiriens reculés. Dans ce pays d'Afrique de l'Ouest, les Méthodistes Unis offrent de l'eau potable fraîche en plus de l'eau vive du Christ.

Francine Mpanga Mufuk leads a Bible study on Psalm 91 with young women at Nazareth United Methodist Church. Mpanga Mufuk, a United Methodist missionary, leads the conference’s work with young girls and women in discipleship, counseling, mentoring and relationship building. She is a graduate of United Methodist Africa University. Photo by Mike DuBose, UMNS.

Francine Mpanga Mufuk dirige une étude biblique sur le Psaume 91 avec de jeunes femmes à l'Église Méthodiste Unie de Nazareth. Mpanga Mufuk, un missionnaire méthodiste uni, dirige le travail de la conférence avec des jeunes filles et des femmes dans le domaine du discipulat, du conseil, du mentorat et de l'établissement de relations. Elle est diplômée de l'United Methodist Africa University.

 

 

Le Rév. Jean Claude Masuka Maleka espère récolter des fonds qui lui permettraient de terminer la construction d'une nouvelle église Méthodiste Unie dans le village d'Akrou (Côte d'Ivoire).

Son mari résume ainsi leur ministère : « Nous avons formé et baptisé beaucoup de personnes pour qu'elles répondent à l'Evangile de Jésus-Christ. »

 

L’Evêque Benjamin Boni, qui dirige les Méthodistes Unis en Côte d'Ivoire, a été témoin de l'impact de leur ministère lorsqu'il a dirigé le culte de consécration d'un puits érigé par les Méthodistes Unis dans le village de Niangoussou.

 

« Le chef du village, comme le veut la coutume, a été le premier à boire l’eau de ce puits, » a déclaré Boni via un interprète. « Il était si heureux qu’il a béni le nom de Dieu. »

 

Les missionnaires, a ajouté Boni, « sont très proches du peuple, c'est pourquoi ils ont été affectés dans l'une des églises les plus importantes d'Abidjan. »

Women listen during a Bible study at Nazareth United Methodist Church. Photo by Mike DuBose, UMNS.

Les femmes écoutent pendant une étude biblique à l'Église Méthodiste Unie de Nazareth.

 

Maleka est le pasteur principal de l'Eglise Méthodiste Unie de Nazareth en pleine croissance dans le quartier verdoyant de Bonoumin à Abidjan.

 

Depuis son arrivée en 2015, la congrégation de Nazareth est passée de 300 à plus de 700 membres. Pour supporter cette croissance, la congrégation prévoit une campagne de mobilisation de fonds pour construire un plus grand temple.

 

Maleka a également aidé à implanter six nouvelles églises - principalement dans la partie nord du pays où les chrétiens sont très minoritaires.

 

Le ministère de sa femme avec les jeunes femmes a aussi pris de l’ampleur depuis son lancement en 2015. Ce qui a commencé comme un petit groupe implique maintenant de nombreuses églises Méthodistes Unies à travers la Côte d'Ivoire, révèle-t-elle.

 

Diplômée d’Africa University, l’Université Méthodiste au Zimbabwe, Mpanga Mufuk considère son travail comme offrant une seconde chance. Trop souvent, dit-elle, lorsque les filles en Afrique deviennent enceintes, elle arrête leur scolarité. Son ministère veille à ce que leur formation continue.

 

Elle dirige des études bibliques avec ces jeunes femmes. Elle les aide également à trouver du travail et leur enseigne la santé sexuelle et reproductive. En outre, ce ministère est en train d’établir un réseau afin que ces jeunes femmes s'entraident.

 

Le but ultime est d’avoir un centre où les filles peuvent se réunir pour acquérir des compétences en cuisine, coiffure et couture. Pour l'instant, les femmes se réunissent dans les églises.

Participants in a young women's Bible study sing during class at Nazareth United Methodist Church. Photo by Mike DuBose, UMNS.

Les participants à une étude biblique sur les jeunes femmes chantent pendant les cours à l'Église Méthodiste Unie de Nazareth.

Le réseau des jeunes femmes fait déjà la différence. Monique Issi, vice-présidente de ce ministère, estime que ce groupe l'a aidée à s'exprimer. « Je peux maintenant partager avec les autres la foi que j'ai dans le christianisme, » a-t-elle expliqué via un interprète.

 

Thomas Kemper – Directeur général du Conseil Général des Ministères globaux, l'agence missionnaire de l’Eglise – qualifie ce couple de « bel exemple » de missionnaires d'aujourd'hui.

 

« Ils sont aptes à aider les autres à identifier et mettre en pratique la jonction sainteté spirituelle et sociale » a-t-il dit.

 

Les Ministères Globaux supervisent environ 350 missionnaires dans 60 pays, a déclaré la Révérende Judy Y. Chung, directrice exécutive du service missionnaire de cette agence. Environ la moitié - comme Maleka et Mpanga Mufuk - provient d'autres pays que les États-Unis d’Amérique.

 

Au nombre de ces missionnaires figurent des médecins, des infirmières, des pilotes, des promoteurs de projets communautaires, des comptables, des avocats spécialisés en immigration et des fonctionnaires religieux dans plusieurs domaines. Ils ont, tous, en commun, une solide compréhension des enseignements de l'Église Méthodiste Unie, une volonté de servir tous les peuples et une passion de voyager partout où cela est nécessaire pour connecter les personnes avec le Christ.

 

src="http://s3.amazonaws.com/Website_Properties/news-media/images-2018/missionaries-in-abidjan-6-690.jpg" style="width: 690px; height: 468px;" />

 

The Rev. Jean Claude Masuka Maleka gives the sermon during worship at Nazareth United Methodist Church in Abidjan.

Kemper soutient que Maleka et Mpanga Mufuk sont typiques des missionnaires actuels de l’Eglise dans leur capacité à « franchir les frontières culturelles, interagir avec et se soucier des personnes dont les styles de culte et d'expression théologique peuvent différer des leurs - le tout dans le contexte de l'amour pour Dieu et le prochain. »

 

Maleka, fils d'un pasteur Méthodiste Uni, a grandi en s’informant sur l’œuvre des missionnaires qui sont venus dans son Congo natal et dans d'autres parties de l'Afrique pour implanter des églises et partager l'Evangile.

 

« Je me suis dit ‘pourquoi pas moi ?’ » se souvient-il. « Je peux aller partager l'amour de Dieu partout où le Seigneur m'appellera à servir. Je peux servir de pont pour aider des personnes à répondre à l'amour de Dieu. »

 

Sa femme est tout aussi fervente dans sa vocation. « Beaucoup de jeunes filles perdent espoir, » a-t-elle déclaré. « Nous essayons de les relever et de leur donner une seconde chance de réaliser leur espoir. »

The Rev. Jean Claude Masuka Maleka serves Holy Communion during worship at Nazareth United Methodist Church. Photo by Mike DuBose, UMNS.

Le Révérend Jean Claude Masuka Maleka sert la Sainte Communion pendant le culte à l'Église Méthodiste Unie de Nazareth.

 

Le couple sera aux États-Unis en Mai et Juin pour aider dans le cadre de la sensibilisation et le soutien à leur ministère. Parmi les congrégations qu'ils visiteront se trouve l'église Méthodiste Unie Saint Mark d’Atlanta, qui soutient les missionnaires à travers une relation d'alliance.

 

La révérende Jennifer Hansen, la responsable chargée des missions et de la sensibilisation de la congrégation, fut une amie de Maleka lorsqu'ils étaient tous deux missionnaires en Afrique de l'Est.

 

Maleka a embrassé la vocation de missionnaire avec une expérience dans le domaine de la consolidation de la paix et de la réconciliation après avoir été témoin de la dévastation causée par la guerre en République Démocratique du Congo et en Angola.

 

La Côte d'Ivoire a connu ses propres troubles sociaux récemment. Toutefois, Hansen a souligné que les dons de Maleka aidaient l'Eglise à faire face à toutes sortes de conflits.

 

« Sa passion pour le service de Dieu et le partage de son amour est ancrée dans l'unité, la consolidation de la paix et la communion fraternelle en Christ, » a-t-elle dit. « Pour moi, cela est éminemment pertinent pour notre congrégation et n’importe quelle congrégation dans l'Église Méthodiste Unie. »

 

Elle a ajouté que le ministère de Mpanga Mufuk « est aussi incroyable. »

The choir sings during worship at Nazareth United Methodist Church. Photo by Mike DuBose, UMNS.

La chorale chante pendant le culte à l'Église Méthodiste Unie de Nazareth.

Maleka a souligné que ses ministères et ceux de sa femme recevaient le soutien des églises ayant des opinions divergentes au sujet du débat actuel sur la relation de l'Eglise envers les personnes LGBTQ. Saint Marc, par exemple, défend l'égalité des personnes LGBTQ dans tous les aspects de la vie de l'Eglise.

 

« Nous devrions travailler ensemble si nous sommes réellement une Église de Jésus-Christ, » a-t-il dit. « Le message essentiel est d'ouvrir notre esprit et d'ouvrir notre cœur pour embrasser avec l'amour du Christ qui nous a appris à aimer tout le monde. »

 

 

The Rev. Jean Claude Masuka Maleka leads the recessional following worship at Nazareth United Methodist Church. Photo by Mike DuBose, UMNS.

Le Révérend Jean Claude Masuka Maleka dirige la récession après le culte à l'Église Méthodiste Unie de Nazareth.

Hahn est journaliste à l’United Methodist News Service et DuBose y est photographe.

Contact média : newsdesk@umcom.org.

Articles connexes

Mission
Une couronne de fleurs et une croix drapée symbolisent la crucifixion du Christ lors du service du vendredi saint. Photo de Kathleen Barry, United Methodist Communications. Communications méthodistes. Première publication le 9 avril 2019.

Demandez à l'UMC: Si Jésus est mort vendredi et s'est levé dimanche, comment pouvons-nous comprendre trois jours?

Le calendrier des événements de la Semaine Sainte est compris par les chrétiens depuis au moins le troisième siècle.
Mission
La Rév’de Esther Kachiko Furaha prie lors d'un culte à l'Église Méthodiste Unie de Jérusalem, à Uvira, au Congo, en 2015. Les chrétiens utilisent la prière comme une communication spirituelle avec Dieu. Fichier photo de Mike DuBose, UMNS.

Demandez à l'UMC: Quelle est la différence entre la prière et la méditation?

Les chrétiens comprennent la prière comme une communication spirituelle avec Dieu dans laquelle nous nous ouvrons à l'amour transformant de Dieu.
L’évêque Kenneth H. Carter prononce le sermon lors du culte d'ouverture de la Conférence Générale 2019 de l’Eglise Méthodiste Unie à Saint-Louis. Photo de Kathleen Barry, UMNS.

Demandez à l'EMU : Que s'est-il passé lors de la Conférence Générale ?

Beaucoup de Méthodistes Unis se posent des questions après la Conférence Générale 2019. Ask The UMC, un ministère de United Methodist Communications offre des réponses aux questions les plus fréquemment posées.