Les laïcs Méthodistes Unis aident à reconstruire l’Eglise en Centrafrique

La création de la mission de la Centrafrique remonte au 2 Janvier 2000 lorsque le Conseil Général des Ministères Globaux de l’Eglise Méthodiste Unie (GBGM) a lancé une station radio dénommée « Radio Internationale » à l’intention des pays de l’Afrique pour les informer de la mission, la vision et surtout des enseignements de la Parole de Dieu dispensés au sein de l’Eglise Méthodiste Unie.

L’Eglise Méthodiste Unie en Centrafrique sera, plus tard, confiée à la Région Episcopale du Congo Est lorsque la Conférence centrale du Congo créa cette nouvelle Région Episcopale du Congo Est.

Le 29 mars 2006, la première église locale Jérusalem a été créée à Bangui. Plusieurs autres églises dans cette région furent créées par les laïcs à partir de l’église locale Jérusalem. Il est à noter que la mission de la Centrafrique compte aujourd’hui deux districts ecclésiastiques (Bangui Est et Bangui Ouest)

Dans cette mission de la Centrafrique, certaines églises locales n’ont pas leurs propres bâtiments. Le laïc Saint Pierre Ndomago a offert sa maison à l’église locale Jérusalem qui vient, ainsi, de trouver un lieu de culte après dix-sept ans d’existence à la grande satisfaction du surintendant de district de Bangui Est, le Rév. Lucien Dockpa, qui était préoccupé par cette situation chaque fois qu’il fallait payer les loyers.

« C’est la preuve d’un vrai disciple de Jésus qui a suivi les enseignements que nous leur donnons. Nous exhortons les autres chrétiens à suivre son exemple, » a exhorté Dockpa.

Be sure to add the alt. text

La Rév. Esther Furaha pendant le baptême des nouveaux membres de l'église locale Gobongo Bethel en Centrafrique, Photo de Chancelvy Petula

La Révérende Esther Furaha, de l’Eglise Méthodiste Unie au Congo Est, qui a visité la mission de Centrafrique en 2016, a affirmé que le pays connaissait plusieurs turbulences et aussi que l’économie était en baisse. Elle a aussi demandé au gouvernement de la Centrafrique de stabiliser l’économie au profit de la population en vu de se prendre eux même en charge, et à tous les fidèles de se mobiliser pour qu’ils puissent aller plus moins

Furaha a demandé au Conseil Général des Ministères Globaux de l’Eglise Méthodiste Unie (GBGM) d’appuyer cette mission et de les accompagner, et à la Région Episcopale du Congo Est de les aider à construire une Eglise de référence à Bangui.

En faisant ce don à l’Eglise, Ndomago a dit désormais que l’Eglise ne devrait pas changer de local à tout moment. En effet, l’Eglise louait les maisons ; et cela avait un impact négatif sur le bon fonctionnement de l’Eglise.

Pélagie Naliguini, monitrice de la Jeunesse pour Christ des enfants à Bangui s’est dit heureuse d’avoir un temple permanent pour la formation des enfants car parfois ces enfants étaient démotivés chaque fois que l’Eglise changeait de local.

Be sure to add the alt. text

L'église locale Onotamba de Kisangani (RDC). Photo de Philippe Kituka Lolonga, UMNS

Le Professeur Albert Onotamba, un laïc dans la Conférence Annuelle Equato Orientale à Kisangani soutient toujours l’Eglise et avait construit l’église locale Lubunga avec ses propres fonds en 2016 à Kisangani. L’Evêque Gabriel Unda avait inauguré cette église lors de la conférence annuelle de 2016 qui s’est tenue à Kisangani.

Onatamba et un groupe des missionnaires locaux continuent la reconstruction de l’Eglise dans cette partie de la région épiscopale. Ils construisent aussi des écoles pour l’éducation des enfants.

Par ailleurs à Goma, dans la conférence annuelle du Kivu, un laïc vient de céder sa parcelle à l’Eglise enfin d’ériger l’église locale de Majengo selon le Rév. Clément Kingombe, Surintendant du District de Goma. Kingombe ajoute qu’en 2017, Jules Musinganya à Bunyakiri (Sud Kivu) avait donné à l’Eglise des portions de terre pour la construction de cinq églises locales. Un nouveau circuit a été créé dans le District de Goma.

Le Rév Simon KOMBI encourage toutes ces initiatives locales et demande une mobilisation générale par tous afin de contribuer à la reconstruction des églises.

Petula est la communicatrice de la Centrafrique. Philippe KITUKA LOLONGA a contribué à cet article. Contact Média: newsdesk@umcom.orgInscrivez-vous pour recevoir notre bulletin mensuel gratuit des événements dans la vie de l'Église Méthodiste Unie dans votre boîte de réception.  

L'Eglise
L'évêque Warner H. Brown prêche lors du culte d'ouverture de la Conférence Générale de l'Eglise Méthodiste Unie de 2016 à Portland, Ore. Photo d’archives de Maile Bradfield, UM News.

Comment les délégués à la Conférence Générale sont-ils choisis ?

Tous les quatre ans, des délégués du monde entier se réunissent pour prendre des décisions au nom de l'Église Méthodiste Unie. Demandez à l’EMU, un ministère de l’Agence de Communication Méthodiste Unie, explique comment les délégués sont sélectionnés et leur rôle lors de la Conférence Générale.
L'Eglise
Les machines de vote de rechange sur une table lors de la Conférence Générale de l’Eglise Méthodiste Unie de 2019 à St. Louis. Photo de Mike DuBose, UM News.

Comment les décisions sont-elles prises lors de la Conférence Générale ?

Lors de la Conférence Générale, des délégués du monde entier se réunissent pour examiner les révisions des textes de loi relatifs à l’Eglise, aux rites officiels de l'Église, et pour adopter des résolutions sur des questions d'actualité d'ordre moral, social, de politique publique et économique.
Le vert est la couleur de la Saison après l'Épiphanie. Les lectures de cette saison offrent deux voies distinctes à suivre. Photo par Susanne Nilsson, Flickr, Creative Commons.

Quel est le sens de la Saison après l'Epiphanie ?

Le but de la Saison après l'Épiphanie est d'aider toute la congrégation à se préparer à accompagner les candidats au baptême.